Mon deuxième accouchement, rien à voir!

Publié le par So'

Eh oui, ayé j'ai accouché, enfin! (10 jours avant le D day, mais la fin parait tellement interminable!!!)

Alors, au final, ça a été un accouchement tout comme je voulais, les sages femmes de la mater ont été super, et ont complètement suivi mon projet de naissance.

Bon, juste, ça a été tellement rapide (et douloureux, corollaire...) que niveau application des techniques préparatoires, j'ai rien eu le temps d'appliquer. L'hapto : ahahaha, impossible de rester concentrée sur le bébé quand t'arrives à peine à gérer la douleur, orgasmic birth : ahahahaha puissance 250, et accoucher en chantant : ahahahaha. Juste, merci le yoga qui m'a permis d'avoir un super souffle et de pouvoir bien faire durer les poussées.

 

Ah, si! Et j'avais fait 5 séances d'acupuncture en fin de grossesse, qui deviaent aider à maturer le col, et à "gagner au moins une heure pendant la dilatation". Forcément j'ai pris!

A la fin de la dernière séance j'avais le col ouvert à 2 doigts, pas mal quoi.

 

23 aout.

Depuis une semaine j'avais déjà eu deux faux travail, des contractions bien régulières (mais pas douloureuses) toutes les 10 min pendant plusieurs heures, et au moment où je me décidais à réveiller l'Homme (pcq bien sur, les deux en pleine nuit!!) et à rassembler les affaires, ça s'arrêtait aussi soudainement que c'était arrivé.

 

Là, dès le milieu d'aprèsm, rebelote, des contractions pas particulièrement douloureuses, pas particulièrement régulières en durée... Le soir arrive, elles ne cessent pas, j'ai même l'impression qu'elles se rapprochent. Mais bon, des contractions j'en ai depuis le 4è mois, alors moi j'attends juste qu'elles fassent mal pour partir quoi!

 

Je laisse l'Homme s'endormir en le prévenant quand même que je commence à les compter, au cas où. (y'a un site internet trop bien où on peut compter et mesurer la durée des contractions.)
De 21h à minuit, c'est irrégulier, pis toujours ces mêmes contractions, pas vraiment douloureuses ni régulières en intensité, à la fin elles commencent quand même par être toutes les 5-6 minutes... pendant une bonne heure...au moment où je me dis que je vais ptet quand même réveiller l'Homme, je crois que je me fais pipi dessus.. tiens??? je fais 3 pas rebelotte, bon bin ça ressemble à une fiss... et là splouch, je perds les eaux. Bon bin au moins, plus de doute, on y est.

Il est 1h à peu près, je réveille ma moitié, qui a la tronche dans le paté, les yeux explosés. Du coup il prend son temps pour rassembler les affaires, pis on essaie de pas faire de bruit, ma soeur et son copain dorment dans le salon. (ils étaient arrivés le jour même pour garder les aînés, au cas où.. bin heureusement, on aurait pas tellement eu le temps de les déposer quelquepart avant que j'accouche!)
Par contre du coup je sens bien que les contractions ont changé d'intensité, ouille, pis surtout je m'aperçois que c'est toutes les 4 minutes maintenant uuuuh, j'active l'Homme, je sens que cette fois ci ça va pas durer 20 heures...

On part (sous la tempête!!!! flotte et vent +++), on arrive à 1h40 à la mater, et là, veille de pleine lune (comme quoi...) la SF de garde vient nous voir, en nous disant que y'a déjà 5 ou 6 accouchements en cours (ils venaient de poser 5 péris d'affilée ^^), donc que sur notre projet, elle voit rien qui la choque, sauf qu'elle aura pas forcément beaucoup de temps à nous accorder, du coup.. et du coup elle met un temps fou à nous prendre en salle, il est 2h, et moi je commence à douiller grave et je me dis purée la 1/2h de monito obligatoire si je peux pas bouger ça va être horrible.
L'Homme me masse le dos à chaque contraction (uuuuh c'est moi ou elles sont toutes les 3 min maintenant???) et ça marche pas mal.

La SF me pose enfin le monito, on a trop de mal à capter le coeur du bébé, pis comme mon coeur bat vite, des fois c'est le mien qu'il capte, à 90-100 et du coup elle est un peu embêtée, pcq si c'est celui du bébé, ça craint...elle fait un TV, je suis effacée et dilatée à 3, je suis contente, je souffre pas pour rien...

La demie heure se transforme en 40 min parce qu'à chaque contraction, je bouge un peu et on perd le capteur du coeur du bébé, et elle veut absolument 10 min d'affilée!!! La SF est désolée pour moi, elle me dit que comme j'ai perdu les eaux, les contractions sont beaucoup plus douloureuses (uuuh oui j'avais remarqué)

Les dernières contractions avec monito sont horribles, je ne tiens plus sur la table d'accouchement, je me lève, je me mets derrière le lit, debout, c'est moins pire.. la dernière avant qu'elle l'enlève me jette à 4 pattes, y'a que comme ça que c'est supportable. Et encore, je sens que j'ai de plus en plus de mal à gérer, et à souffler correctement et là je me dis que je suis vraiment folle de vouloir accoucher sans péri!!!

Elle m'enlève enfin le monito (derrière la table donc), il est 2h30-40 je pense...j'ai soif, j'essaie de me diriger vers le robinet pour boire entre 2 contractions, mais elles ne me laissent pas assez de répit pour le faire!! La SF revient avec un ballon, je peux juste mettre mes bras dessus, alors là je suis carrément dans un coin de la salle de travail, coincée derrière le lit, dans l'endroit le plus inaccessible possible.

Je ne gère plus du tout les contractions, elles sont quasi toutes les min et demie!!; je ne supporte plus que l'Homme me touche le dos, et je commence à avoir des haut le coeur, je lui dis que j'y arriverai pas, là.
La SF rentre à ce moment là, me dit qu'elle me laisse 10 min et que quand elle revient elle regarde ou j'en suis, si je ne suis pas beaucoup avancée dans la dilatation, elle appellera l'anesthésiste.

Encore quelques contractions, finalement je ne vomis pas, mais je sens que quelque chose d'impérieux de l'ordre du spasme arrive, et je reconnais enfin (quelle quiche genre j'ai suivi aucun cours de prépa quoi) que ça pourrait bien être l'envie de pousser... L'Homme va chercher la SF, elle vient me faire un TV dans mon coin derrière la table d'accouchement, à 4 pattes, de toute façon je ne peux plus bouger...bééé oui je suis à dilatation complète, youhouuuu (eeeek en une heure je suis passée de 3 cm à dilatation complète, c'est pour ça que ça faisait bobo)

Je me traîne jusque la table d'accouchement, je suis à 4 pattes dessus, de toute façon JE NE PEUX PAS être autrement, c'est inenvisageable, j'ai hyper envie de pousser (ça fait trop de bien en plus), elle me pose une voie veineuse comme elle peut ^^ (je tiens sur un bras, et l'autre l'Homme me le tient pour pas que je bouge quand elle pique) et roule ma poule.

Du coup j'ai vachement moins mal, je sens tout, donc je m'efforce de pas laisser le bébé remonter entre deux poussées, et là je remercie mes exercices de yoga, parce que j'ai réussi des super poussées super longues, grâce au souffle...
Mon périnée coince un peu, j'aurais pas mis sur le projet que je voulais pas d'épisio j'y coupais pas (façon de parler...), j'aurais pu pousser environ 2 fois moins longtemps avec un périnée plus souple... la SF vérifie le coeur du bébé, nickel donc on continue et en 10 min de poussée il est là!!!

Elle le pose sous moi, et là je le vois, je fais ouuuuuf, ça c'est fait! et uhuhuhuhh une paire de coucougnettes, un 3è gars! ^^

On a eu droit de suite 3h de peau à peau : une heure de rab', vue l'affluence, fallait qu'elles gèrent les autres mamans qui étaient arrivées avant moi et qui commençaient à arriver aux moments critiques.
Le placenta a eu du mal à sortir elle m'a bien fait douiller à me presser l'utérus, j'ai eu 2 éraillures, recousues à vif, parce qu'elle pouvait pas faire d'anesthésie locale là ou elles étaient placés (bin ouille, et faich) et une toute petite déchirure sur ma cicatrice d'épisio. (ou elle a fait une anesthésie locale mais ouille la piqure de xylocaine!)


Bref, je suis ravie. L'acupuncture qui aide à maturer le col on peut dire que ça marche ^^, pour le reste à part l'amélioration du souffle grace au yoga, j'ai honnêtement rien eu le temps de tester. Même en me (essayant de me) disant c'est génial j'accompagne mon bébé ça fait mal mais c'est parce qu'il arrive, comme c'est écrit partout qu'il faut faire, à un moment c'est juste oh purée cette douleur faut que je m'en coupe parce que c'est pas supportable!

Mmmm, si, les massages de la méthode Bonapace ça a bien marché la première heure.


La SF m'a dit qu'on avait eu un peu de bol de tomber sur elle et ses 30 ans d'expérience, parce qu'une petite jeune aurait sans doute pas accepté le 4 pattes, et aurait appelé le gynéco (c'est là que je me suis dit mais oui, c'est elle et la ptite jeune de service qui' m'ont accouchée et pas le gygy, en clinique privée, bravo moi!!)

 

Donc qu'on vienne pas me dire que la péri ralentit pas le travail, mes deux accouchements ont commencé par une rupture de la poche des eaux, et un col dilaté à 3 cm rapidement.

Après, je vous laisse comparer :

- accouchement 1 : péri, 16h de travail, poussée super douloureuse et inefficace, épisio, forceps, bébé qui a pleuré sa première heure de vie (de douleur) et a eu une pipette de doliprane avant sa première tétée, et qui, ses 3 premières semaines de vie, a pleuré de 19h à minuit tous les soirs pour évacuer son stress, impression amère de m'être fait voler la naissance de mon bébé...

- accouchement 2 : pas péri, 2h30 de travail, poussée presque pas douloureuse et super efficace, mini déchirure, sur pattes 3h après l'accouchement, bébé super calme de suite, et toujours super calme à 10 jours de vie..et quelle fierté de l'avoir fait!

Chsais bien qu'on peut pas trop comparer, mais y'a quand même pas photo!

 

 

Publié dans Accouchement

Commenter cet article

Lladymum 08/07/2017 16:33

Roooo ton histoire de yoga je devrais peut être m y mettre... je me sens tellement épuisée que j'ai peur du jour j pour la poussée et mon manque de souffle (rien que de me traîner du fauteuil à la cuisine je suis essoufflée c'est pour dire