En colère... et triste... cours de prépa naissance # 1

Publié le par So'

Je n'avais pas particulièrement envie de reprendre des cours de préparation à la naissance. Pour mon premier, aux moments où ils auraient du me servir, n'ayant rien répété ou organisé ou révisé à la maison, et après 16h de travail shootée sous péri, j'avais absolument tout oublié.

 

Et pour cette grossesse... comment dire, depuis le début, nous préparons cette naissance.

Je sais toutes les étapes, tous les scénarios, tous les imprévus, je les ai imaginés, j'ai bouquiné, lu des forums, des publis. En confrontant tout cela avec mon premier accouchement, j'ai dénoué et compris plein de choses, bref je ne voyais pas bien ce que ça pouvait m'apporter.

 

La SF qui me suit m'a quand même recommandé de faire une piqure de rappel, et le papa (qui déteste se confronter et se préparer en lisant et préfère les échanges oraux et exercices pratiques) avait émis le souhait de remettre une couche.

Alors après tout, pourquoi pas, en parler et réviser c'est jamais perdu!

Me voilà donc inscrite au cours sur le travail, sur la poussée, et sur l'allaitement.

 

Nous sommes allés au premier cours. En sortant, même le papa a avoué ne pas avoir appris grand chose et s'être globalement ennuyé. Idem pour moi, mais moi je m'y étais préparée (à l'ennui ^^). Bon ceci dit le groupe était sympa, la SF aussi, on a rigolé, et on s'est un peu remis dans l'ambiance "clinique-accouchement", ce qui est aussi une forme de préparation. On a fait avec, quoi.

 

Pour le 2è cours sur la poussée, les papas n'étaient pas autorisés.

C'était une SF inconnue, qui officie à mi temps dans la clinique à laquelle ma SF libérale hapto est rattachée (mais où je n'accoucherai pas... heureusement sinon à la sortie du cours je me serai désinscrite. Réellement.) qui faisait le cours.

Nous étions 6, deux à avoir déjà accouché, et donc quatre primipares comme on dit si joliment (hum^^).

 

Déjà, l'attitude globale de la SF était assez froide, impersonnelle, et dès le départ elle a pris ce petit ton semi-condescendant, semi-infantilisant que je n'ai entendu pour s'adresser à des adultes que dans ce milieu. Au bout de 10 minutes, les mamans présentes étaient terrorisées, inquiètes, et suffisament intimidées pour avoir du mal à poser leurs questions (et les questions sur la poussée sont les plus intimes et difficiles..). Ayé, nous étions les chatons apeurés qui allions remettre nos destins et notre corps dans les mains du sacro saint corps médical.

A aucun moment, la naissance n'a été présentée comme une naissance. A aucun moment on a parlé de choix, de maman qui accouche (et non pas qui est accouchée), d'accompagnement à la naissance, d'accueil d'un enfant (mais qu'est ce donc qu'une naissance si ce n'est un accueil, sacré nom de bordel etc...??),bref d'un moment de joie, de bonheur, d'un parcours dans un chemin de vie.

Ce qui EST une naissance pour une maman (et qui lui restera), bien plus que tout le reste.

 

Voilà donc le cours qui m'a laissée d'une tristesse sans nom pour toutes ces mamans, qui comme moi pour la naissance de mon premier, vont probablement passer à côté de l'essentiel, et à qui on a menti par omission, quand ce n'est pas fourni des informations erronées...je n'ai pas d'autres mots.

Que chaque clinique ait son protocole, ses habitudes, ses règlements (ils sont là, il faut les respecter et en tenir compte, à partir du moment où on rentre dans un établissement médical et où l'on est pris en charge, il y a effectivement des choses auxquelles on ne peut pas couper!), mais de là à imposer à ce point une vision, une façon de faire, une façon qui n'est parfois en RIEN VALIDEE par des raisons médicales (j'y reviendrai, études à l'appui) , au contraire, mais bien à 80% par le confort et la facilité des intervenants, tout cela dans un moment si important, si intime, si PARTICULIER à chacune de nous, qui nous dépossèderait, nous, et le papa!!! de cette naissance, c'est trop. Et ce n'est pas tolérable en terme de liberté individuelle.

 

Tout d'abord, les explications de comment ça se passe, et je vous mets en parallèle les recommandations de l'OMS pour un accouchement normal (ça va l'OMS comme référence.., c'est pas du pipi de chat ou des pseudo sites extrémo-écolos-bios hein je veux dire a priori ce qu'ils recommandent est fait en fonction d'observations faites dans le monde entier et validées en terme de méthodes statistiques!!!) :

 

1- le bébé est en position céphalique, son cheminement dans le bassin puis le vagin,

=>ok.

 

2- Pendant le travail, le col doit s'ouvrir de 1 cm par heure. Si ce n'est pas le cas, les contractions utérines seront amplifiées par voie chimique.(ocytocines/syntho)

Pendant l'expulsion, vous avez le droit de pousser 20 à 30 minutes. Si d'ici là le bébé n'est pas sorti, hop forceps, spatules (donc épisio).

=> il n'y a pas 2 grossesses identiques, comment pourrait-il y avoir 2 accouchements identiques? Pourquoi, si le bébé et la mère vont bien, décider arbitrairement du temps que les différentes étapes de la naissance doivent prendre?

 

CATEGORIE D (classement OMS) : Pratiques fréquemment utilisées à tort

 

Encouragement à pousser dès le diagnostic de dilatation complète ou presque complète du col, avant que la femme éprouve elle-même le besoin de pousser (4.3).

Observance stricte d'une durée stipulée pour le deuxième stade du travail, une heure par exemple, si l'état de la mère et du foetus est bon et si le travail progresse (4.5).

Accélération par l'ocytocine (3.5).

 

3- Ensuite, nous sommes allées en salle de naissance nous entraîner à pousser. A ma question : la poussée est-elle différente en terme de technique de respiration ou même au point de vue physio avec ou sans péri?

La réponse a été : "j'ai pas bien compris (et ne m'a donc pas fait préciser ma question). La péri peut être moins dosée pour qu'on ressente plus l'envie de pousser pendant l'expulsion, mais pendant le travail, il ne faut pas s'en passer, elle aide beaucoup, et pendant l'expulsion aussi"

Elle n'est JAMAIS partie du principe qu'une maman présente pouvait éventuellement ne pas la vouloir, ne pas pouvoir l'avoir (ça arrive aussi), et même là elle imaginait pas que je puisse envisager l'éventualité de faire sans jusqu'au bout.

Elle ne nous a montré que la prespiration "bloquez poussez" en position gynéco, et en rentrant la tête pour bien faire bosser les grands droits (ce qui pousse le bébé vers l'avant et non pas vers la sortie... c'est de l'anatomie), et donc par la même flinguer le périnée. Quand j'ai dit que pour ma grossesse 1 je n'avais appris que la respiration soufflante, d'un air suffisant, elle a fait : "quoi, ça se faisait encore? c'est vrai, c'était très à la mode à un moment".

Bref j'ai pas insisté.

Elle nous explique comment nous installer, que systématiquement elle rase la vulve, elle insiste bien sur l'expulsion de selles pendant l'accouchement, mais au lieu de le dédramatiser, ou d'expliquer, soit que c'est inévitable vu le chemin du bébé, soit que ça peut faire mal, et que si ça gêne ++, on peut prendre un suppo de glycérine avant pour se vider (moi perso le suppo me fait plus suer que un peu de selles qui sortent), elle demande à toutes les mamans avec son petit ton infantilisant si ça les gêne vraiment ("parce que bon, c'est sur ça sent hein" et qu'elle ne "veut pas voir de maman qui pousse mal parce qu'elle a peur d'expulser des selles, ah non non non hein?" avec le doigt en l'air comme une instit du siècle passé.. ou super nanny. Argh. Forcément elle a re-horrifié toutes les femmes présentes (sauf moi elle m'a navrée ^^).

Ah, elle a aussi montré vite fait une position d'accouchement latérale (j'ai fait ouaaah intéreiurement, peut être me trompe-je) mais elle l'a présenté comme : " je l'ai fait 10 fois en 5 ans, et pour des mamans écolos-bios (sous entendu folles), il "paraitrait" (avec ton qui va avec) que ça protègerait plus le périnée, mais bon j'y crois pas trop. Je la déconseille pour un premier parce qu'il faut pousser plus longtemps, et puis en plus pour cele là le gynéco il s'asseoit là, il croise les bras et nous laisse faire, parce qu'il sait pas faire, il a pas appris."

Voilà, voilà, je prends le pari que c'est pas parmi les mamans qui étaient là qu'elle trouvera sa 11ème candidate, avec un discours pareil...


CATEGORIE B (classement OMS) : Pratiques qui sont à l'évidence nocives ou inefficaces et qu'il convient d'éliminer

Recours systématique au lavement (2.2).

Rasage systématique du pubis (2.2).

Utilisation systématique de la position dorsale pendant le travail (3.2, 4.6).

Utilisation systématique de la position gynécologique avec ou sans étriers pendant le travail (4.6).

Efforts de poussée soutenus et dirigés (manoeuvre de Valsalva) pendant le deuxième stade du travail (4.4).

 

 

CATEGORIE D (classement OMS) : Pratiques fréquemment utilisées à tort

Traitement de la douleur par l'analgésie épidurale

 

Sur les respirations bloquantes ou non, les avis sont plus partagés.. perso j'ai pu constater qu'au cours d'effort ou lors de douleur, le plus instinctif et malheureusement le plus stupide est de bloquer sa respiration.

Donc mauvaise oxygénation, mauvais mouvements, et moins d'efficacité... et moins de détente! Tous les habitués des cours de relaxation savent à quel point, avec un peu d'entraînement, une simple régulation de sa respiration peut apaiser et régénérer.

Car tout le monde a également pu constater que quand on oublie pas de respirer pendant un effort, celui ci est mieux réalisé, et mieux vécu (bin oui, simplement parce qu'il amène de l'oxygène et que c'est un petit peu nécessaire...)

Et se crisper, et crisper des muscles qui doivent ABSOLUMENT se détendre pour permettre la sortie du bébé, perso je trouve cela aberrant, si je puis me permettre...

et puis bon cette façon d'écarter ou rabaisser tout ce qui est différent, comme si "hors ma clinique point de salut.".. ça m'a gonflée!

 

alors certes c'est moins évident et instinctif la respiration soufflante, mais avec un peu d'entraînement, je la trouve plus efficace (notre prof de yoga nous dit de nous entraîner... aux toilettes hum, amis de la poésie..n'empêche c'est un bon entrapinement) et surtout j'ai nettement plus de chance de retrouver un périnée dans un état correct!

 

Plus d'infos ici.

 

Bon j'ai tellement de trucs à dire, que je continuerai dans un autre post la suite de ce cours, qui aura tenu la lecture jusqu'au bout...??? ^^... (mais entre temps, nous avons eu un FORMIDABLE cours d'hapto, le dernier, celui qui justement va nous préparer à l'accouchement, et ça résonne tellement plus... et ça PREPARE tellement plus...)

Publié dans Accouchement

Commenter cet article

Gazou 22/07/2010 13:29


je peux pas le dire aussi ouvertement ^^ En Bretagne Nord, dans un niveau II, pour moi c'est le top, moins de 1000 naissances... une taille humaine, avec une équipe formidable et dynamique. Mais
j'ai bossé dans le Calvados et à Rennes dans toute les mater... j'ai enfin trouvé une qui me convenait^^


So' 23/07/2010 09:56



bon ça va être un peu loin pour moi de toute façon ^^, mais jveux bien que tu me le dises par email!



Gazou 21/07/2010 16:37


haaaaaaaaaan ca existe encore ce genre de dragon... pfff!!
le pire c'est qu'on s'eclate tellement mieux qd on ne fait que suivre les parents... dommage, y'en a qui passe à coté de leur métier!!
Pour rassurer: oui on peut éteindre une peri ou diminuer le dosage, Je ne fais jamais pousser tant que je ne vois pas le cheveux, Sur le coté, c'est top!! sauf qu'il faut changer entierement le lit
(mais ca on s'en fou) car tout coule ds le lit et qu'il faut tt de suite vous remettre sur le dos et mettre le bassin pour le placenta. Le bébé peut ne pas crier tt de suite et que si le cordon bat
bien encore, il n'est absoluement pas en danger, il est juste comme à l'interieur. on ne coupe pas le cordon tant qu'il bat. Y'a plein de position pour accoucher, debout, assise, suspendue ( ma
preferee ^^), l'episio n'est pas systematique (ca nous donne du boulot en plus)...
Par contre, la pose de la perfusion est notre seule securite (si on doit vous donner des drogues en urgence) mais on peut juste se contenter d'un cathlon sans la poche au bout!!
Si je peux te rassurer So' le 2eme accouchement va plus vite...


So' 22/07/2010 08:56



oui, c'est déjà ce qui est prévu avec l'équipe : une pose du truc, enfin de l'embout, enfin tu vois quoi, bouché tant que c'est pas nécessaire. Moi ça me va très bien, je veux juste pouvoir
bouger en fait!


han ça fait vraiment plaisir de te lire... tu pratiques où toi? ^^



charlinette 15/07/2010 17:15


ouhhh comme je comprends ce que tu as pu ressentir... moi j'explose intérieurement quand des aussi grosses conneries sont dites par le corps médical et que tu sais que pleins de mamans vont se
laisser totalement guider et prendre en charge, et qu'elles vont aller.. à la boucherie... oui désolée, c'est l'effet que ça me fait... et moi aussi ça me navre :-(